grunge

21 novembre 2004

Posté par dior à 19:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


<?xml:namespace prefix = v ns = "urn:schemas-microsoft-com:vml" /><?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />

 

Kyo UN GROUPE GRUNGE VOILA POURKOI JE VOUS EXPLIQUE LEUR PARCOURS DANS CETTE CATEGORIE

Avant d'être le groupe hyper médiatisé que l'on connaît, Kyo c'est surtout 4 potes de très longue date. Voici leur histoire telle que je l'ai entendue…
Tout commence par la naissance le 3 juin 1978 du petit Fabien Dubos, suivie le 26 mars 1980 par celle de son petit frère Florian. Tous deux habitent à Verneuil dans les Yvelines. Le 24 décembre 1978, le père Noël apporte à Mr et Mme Chassagne un joli présent sous la forme d'un petit Nicolas. Lui vit aux Mureaux. Tout ceci se complète par la naissance le 27 juin 1979 de Benoît Poher. Il habite Aubergenville.
Depuis tout petit, Niko est bercé par la musique, sa mère étant chanteuse d'Opéra, lui même joue de la guitare.
Un jour, alors qu'il est en troisième dans un petit collège des Mureaux, il apprend que Fab, se trouvant dans sa classe, joue de la batterie.Il va donc lui parler, et ainsi commencent-ils à jouer ensembles.
Le petit frère de Fab, Flo, joue lui aussi de la guitare.Quelques temps plus tard, il " s'incruste " donc (comme le dit son frère, lol) dans les répét', et devient carrément membre à part entière.
L'année suivante, en seconde donc, Fab fait la connaissance de Ben, dans la même classe que lui. Lui aussi est né dans la musique, plus précisément entre les guitares et les basses de son père.Il joue de la basse et ne tarde pas à entrer dans le groupe.
Les 4 garçons se découvrent de même goûts musicaux :Nirvana,Pearl Jam,Rage,Sound Garden et bien d'autres groupes de hard et métal américains.Mais ils ont également en commun une passion pour les mangas, tels Akira, Samouraï Deeper Kyo …et pour les jeux vidéos,comme Kings of Fighters,Tekken…
Cependant, il leur faut trouver un nom pour pouvoir former un groupe.Après avoir envisagé plusieurs possibilités comme Sun Keepers, Spiritus Sanctus, Adrenaline…, leur choix se porte sur Kyo.Il faut signaler que dans Samouraï Deeper Kyo (manga), le personnage principal se nomme Kyo; et dans Kings of Fighters (jeu vidéo),un des personnages s'appelle également Kyo.
Kyo est né.

LEUR PARCOURS


Les 4 compères forment dorénavant un groupe à part entière, mais un groupe doit monter sur scène pour exister. Ainsi se produisent-ils dans des concerts d'écoles et des salles de la région parisienne en jouant des reprises de leurs groupes favoris et aussi leurs propres sompositions. Ils répètent à l'école de musique Azimut de Vilennes.
En 1997, alors qu'ils sont encore au lycée Notre-Dame de Verneuil-sur-seine, ils participent à un tremplin rock à Corflans. Présent ce jour la, Yves Michel Aklé, d'origine anglaise, est charmé par le talent d'auteur/compositeur/interprète de Kyo. Ainsi devient-il leur manager.A la recherche d'une maison de disque, les 4 amis adoptent une tactique originale: au lieu d'envoyer une maquette qui ne serait très probablement pas écoutée, ils y vont au culot et jouent directement dans les bureaux des producteurs ! Une technique qui porte ses fruits puisqu'ils décrochent un contrat chez Sony en 1997, puis ils Singent localement chez Jive/Zomba France en janvier 2000(Zomba produit notamment Britney Spears, Priscilla, Sita…)
En mars 2000 ,avec une moyenne d'âge de 21 ans,ils sortent leur premier album, " Kyo ",réalisé par François Delabrière (Pascal Obispo) et une programmation de Steve McNichol (Robbie Williams).On y trouve une chanson dont les paroles ont été écrites par Michel Jourdan, "Mes Racines et Mes Ailes ",une autre par Lionel Florence, "Comme le Monde est Grand ",une autre également écrite par Yves-Michel Aklé et Ben, "Telle est ma prière ",et enfin une totalement écrite et composée par Ben, "C'est ma Faute ".
Ce premier album ne rencontre pas un énorme succès, pas plus que le premier single extrait, "Il est Temps ", mais il leur permet de faire les premières parties de Pascal Obispo, Indochine et David Hallyday (qui leur apprendra énormément de choses,notamment la signification bouddhiste de Kyo : "Le son universel qui régit toutes les activités de la vie ",il apprendra également à Ben à placer sa voix,ainsi que des trucs pour la garder sur toute la tournée)
Ils empilent ainsi plus de 50 dates dont 2 Olympia et 1 Zénith, mais hélas en tant que première partie ils ne peuvent jouer plus d'une demi-heure.
Ils entrent ensuite en studio enregistrer leur deuxième album. En effet, en dépit du succès modéré de " Kyo ", leur maison de disque ne les lâche pas, et ne leur met même pas de pression quand au second album.
Les Kyo composent et écrivent énormément, ainsi lorsqu'ils arrivent pour enregistrer ce qui deviendra " Le Chemin ", ils disposent de plus de 50 titres. Ils en sélectionnent 11, et le single " Le Chemin ",en duo avec la Hollandaise Sita, sort dans les bacs le 19 novembre 2002,suivi le 14 janvier 2003 par l'album du même nom. Ce premier single les propulse au sommet :il est devenu l'hiver dernier le deuxième titre le plus diffusé à la radio,disque d'or,le clip devient le plus diffusé à la télévision !
Le second extrait " Dernière Danse " sorti le 22 avril 2003 fait encore mieux.
Sur ce, ils partent tout l'été sur les routes, de festival en festival et avec le Ricard Live Tour aux côtés de Calogéro, avant d'enchaîner avec leur propre tournée d'Août à Janvier, en passant par deux dates à l'olympia! Fini les premières parties, ils sont enfin à la place qu'ils méritent.
Le troisième single " Je Cours " ne sortira que le 16 septembre 2003, mais il est déjà Top 20 de l'Airplay !
Quand au troisième album, il devrait sortir février 2004…On devrait y retrouver des inédites de concert telles que " Respire " ou " Ma Religion dans son Regard ".Patience ! Ben ne pouvant plus assurer le chant et la basse, ils font appelent à Pierre recruté par casting, comme bassiste pour la tournée.

Posté par dior à 19:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Grunge

Le grunge (crasse entre les doigts de pieds, en argot américain) est apparu à la toute fin des années 80 aux Etats-Unis comme un hybride entre le heavy metal et le punk. Avec l'arrivée de Nirvana, le grunge a connu son heure de gloire dans la 1ère moitié des années 90 et a fait de Seattle son berceau. Très inspirés par la carrière de Neil Young (chemises à carreaux, cheveux gras, jeans déchirés...) les membres des groupes de Seattle comme Pearl Jam, Soundgarden, Temple of the Dog ou Alice in Chains ont littéralement relancé le rock à la fin des années 80. Le grunge fut le symbôle de la "Génération X" (illustrée dans le film Singles), une génération un peu paumée aux rêves américains brisés par la vanité de la vie et les multinationales aliénantes... Le grunge a aussi une date de décès: le 5 avril 1994, le jour de la mort de Kurt Cobain. Depuis, le seul véritable survivant du grunge est le groupe d'Eddie Vedder, Pearl Jam qui s'évertue à sortir des disques, souvent assez éloignés du style grunge, et plus apaisés. Les suiveurs du mouvement, Creed, Bush, Nickelback, Stained connaissent un succès non négligeable même après la mort supposée du grunge.

Posté par dior à 19:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

= o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />NIRVANA GRUNGE

Posté par dior à 18:59 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

Rock and Roll

Le Rock and Roll (balancer et rouler) n'est pas seulement un courant artistique, mais également une manière de penser et d'agir, qui a influencé et influence encore énormément la culture populaire et les nouveaux courants artistiques. C'est dans cette optique que nous allons essayer de comprendre par l'histoire les fondements et les répercutions sur plusieurs générations de personnes qu'a eu la musique Rock and Roll.

I La Naissance du Rock and Roll (1950 -1960)

1) L'origine musicale

Le Rock naît dans les années 50, largement influencé par la musique d'origine afro-américaine. C'est d'abord le jazz qui apparaît sous l'impulsion des Noirs américains. Ce courant musical incontournable va donner naissance au Blues et au Rythm and Blues, au Swing et au Boogie-Woogie, qui ceux-ci à leur tour, mêlés à la culture populaire country, vont donner naissance à ce qu'on appelle le Rock and Roll, qui est essentiellement une musique de Blancs. La relative linéarité de ce schéma n'est néanmoins pas représentative de la diversité des courants musicaux au sein même du Rock and Roll. Par exemple, entre 1954 et 1956 on peut distinguer cinq styles de Rock'n'Roll : le rock des groupes du nord (Bill Haley), le blues de la Nouvelle Orléans, le country rock de Memphis (rockabilly), le rythm and blues de Chicago et le Rock'n'Roll interprété par des groupes vocaux.
L'évolution des techniques a aussi sa place : en 1923 Lloyd Loar, un ingénieur de chez Gibson, invente la guitare électrique, qui seule rivalisait parfaitement avec les autres instruments bruyants des orchestres de folk. De sorte qu'en 1953, Bill Haley décroche le premier tube de l'histoire du Rock'n'Roll avec "Crazy Man Crazy". Le Rock'n'Roll est plus (à ses débuts) une musique pour danser plus qu'une musique à écouter.

2) L'origine culturelle

Le Rock and Roll est essentiellement né sous l'impulsion des jeunes. Issu de la révolte et de l'émancipation de ceux-ci dans les années 50, le Rock est une musique contestataire. Cet aspect est un élément essentiel de la compréhension du Rock and Roll : il est le seul point commun entre les différents artistes. Brisant certains tabous liés au sexe et à la morale puritaine américaine, le rock devient chez les jeunes l'occasion de se détacher de la musique sage de leurs parents. Il devient une cause principale de dispute dans les familles. Le phénomène du rock est lié à l'apparition au 20e siècle de la « crise de l'adolescence » chez les jeunes. Le rock devient le symbole de la liberté et d'indépendance.
De grands noms du Rock font leur apparition aux environs de 55, comme Elvis Plesley, Chuck Berry et tant d'autres qui sont principalement des américains… Ces personnes vont transformer le Rock'n'Roll en véritable phénomène de mode.

II Les débuts du Rock and Roll (1960-1969)

1) La période anglaise (1960-1965)

Le début des années 60 est marqué par l'apparition de grands groupes populaires, et surtout anglais, qui resteront à travers les âges. Le terme pop remplace Rock and Roll en Angleterre. Les Beatles et les Rolling Stones deviennent les symboles de toute une génération, alors que le Rock'n'Roll devient plus populaire et est en plein essor. La musique de ces groupes a inspiré la plupart des grands noms de la scène Rock. Les artistes inventent un monde fantastique dans lequel se retrouvent tous les jeunes.
Le jeu sur scène se libéralise et prend de l'importance. La provocation devient un élément essentiel dans la compréhension d'un groupe. Des groupes comme the Who ne vivent plus que par la scène et y sont adulés. De sorte que les jeunes souhaitent tous s'acheter une guitare pour devenir célèbre. Les groupes deviennent souvent composés uniquement de chanteurs, de guitaristes, de bassistes, de batteries (parfois de claviers).
Le mouvement hippie imprègne de plus en plus le courant musical qui évolue vers une forme plus marquée de détachement de la société. Bob Dylan apparaît sur la scène comme le leader de tous les contestataires. Les festivals rocks se multiplient.

2) La période contestataire (1966-1969)

A la fin des années 60, avec l'apparition de nombreux groupes américains, l'aspect contestataire du rock s'affirme en s'attaquant à la politique et aux idéologies, principalement à cause de la guerre du Viet-nam, qui accable les jeunes. L'hymne américain de Jimi Hendrix (fraichement revenu de la guerre) restera très célèbre à cet égard.
Des groupes comme le Velvet Underground, Iggy Pop prônent une vie en marge, dans la folie et dans l'excès. souvent dans la drogue. Le Rock prends ses bases dans l'expérience physique. Cet aspect amènera la plupart des groupes à perdre nombre de leurs membres.
Aout 69 : le Rock est à son apogée au festival de Woodstock, qui attire toutes la jeunesse américaine à respecter le proverbe « peace and love » contre la guerre. Ce festival n'est cependant pas le plus grand de l'histoire du rock (Watkins Glen, en juillet 1973 bat tous les records) mais restera bien le plus célèbre. Le Rock américain devient plus que de la musique, mais une manière de vivre. Des idoles incontestées font leur apparition, tel que Jim Morrison pour The Doors, ou Janis Joplin.

III L'âge d'or du Rock and Roll (1969-1972)

1) Le rock devient un art

Avec le temps, les grands groupes de Rock gagnent en maturité. On remarque que l'aspect contestataire ne suffit plus à déchaîner les masses ( même si ce point reste essentiel ). Ils cherchent à atteindre une perfection musicale. Certains groupes font du Rock'n'Roll pour faire du Rock'n'Roll plus seulement pour se révolter. Le Rock and Roll prend une valeur narrative forte, et devient plus métaphorique. Il est possible de le ressentir chez David Bowie par exemple.
C'est durant cette période que le « rock psychédélique » s'affirme en tant que leader dans le monde du rock. Peu à peu, le ton initial tend vers une certaine démesure instrumentale et sonore, favorisée notamment par les progrès de l'amplification, la multiplication du nombre d'instruments et l'organisation des concerts transformés en gigantesques shows sonores et lumineux. (Jefferson Aiplane)
Il est d'ores et déjà capable dès la fin des années 70 de trouver des énormes différences entre les groupes de rock, qui suivaient jusque là l'influence des grands groupes anglais du début des années 60 ( Santana, Jimi Hendrix se démarquent notamment).

2) L'apparition de groupes en marge

L'apparition de groupes en marge, et de nouveau courants de musique, favorise le renouveau des genres. Les Pink Floyd, qui plus tard s'affirmeront en tant que grands noms du rock, font leurs débuts. Les premiers dérivés du rock font leur apparition, comme le reggae (avec Bob Marley and the Wailers ) et au jazz rock qui est un retour au sources. Les groupes traditionnels font plus appel au cuivres qu'auparavant.
A partir de 1972, Iggy Pop ( Les Stooges ) et Cid Barret ( Pink Floyd) influencés par le blues, Frank Sinatra, et le jeu de scènes de Jim Morrison mènent le rock vers la pop commerciale.

IV La fin d'un règne et les nombreux dérivés (1973-1980)

1) La mort des grands

Après les années 70 et 71 marqués par la mort de nombreux grands artistes de rock, le rock laisse peu à peu place à ses dérivés, devenus très nombreux de nos jours. Pour n'en citer que quelques uns des grands artistes décédés, en un peu plus d'un an meurent Jim Morrison, Janis Joplin, et Jimi Hendrix…
Les artistes principaux perdent de leur inventivité, et leur jeunesse est vite gâchée par la prise de drogue et d'alcool. Les grands groupes font connaître des nouvelles sortes de rock qui vont révolutionner le genre, eux même évoluant vers des voies très différentes. Les Beatles subissent l'influence de la musique indienne, pendant que de nombreux groupes se défont et se recomposent sans cesse.
Le rock traditionnel évolue alors vers une forme plus commerciale et moins créatrice, qui va vite être abandonnée en majorité par le public et donc les producteurs…

2) La création de nouveaux genres

Tous ces facteurs implique la création de nouveaux courants de musique. La musique classique européenne inspira le rock progressif (Genesis, Yes) la country américaine marqua un style nouveau et musicalement intéressant, le country rock, mais qui arrive un peu tard pour sauver le rock and Roll ( Eagles, Neil Young, Creedence Clearwater Revival).
Le blues mêlé au rock violemment électrique engendre le hard-rock ou heavy metal (Led Zeppelin, Aerosmith), qui se voit comme le digne successeur du Rock and Roll, dans une version encore plus noire et bruyante. Un entremêlement des visions hippie et du heavy metal engendre le mouvement punk, qui ne dure que quelques mois ( The Sex Pistols , The Clash).
Un peu avant 1980, La disco et le funk signent l'arrêt de mort du rock traditionnel, mais donnent naissance à des assemblages pop/rock. Les années 80 sont marquées par l'apparition de grands groupes d'influences pop Queen, The Cure, U2, INXS… pendant que des vieux groupes des années 60 résistent (the Rolling Stones, Jefferson Airplane)…
Les nouveaux courants musicaux (grunge, metal, rap, techno, electro-accoustique…) peuvent être considérés comme des descendant du Rock'n'Roll, plus ou moins attachés à celui-ci.



Pour conclure, le rock, par le fait de sa diversité, a été capable de toucher et de plaire à une génération entière de personnes, sur environ 30 ans. Il a d'ailleurs influencé les musiques que nous aimons écouter maintenant. Pour comprendre ce qui est en jeu dans les musiques actuelles (leurs messages artistiques et leurs origines), il est sans nul doute nécessaire de s'imprégner de la culture rock ou même jazz, qui ont d'ailleurs dicté le comportement artistique de beaucoup de personnes dans les générations précédentes.

Posté par dior à 18:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Posté par dior à 13:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Posté par dior à 12:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Posté par dior à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La fée perverse

 

    Dès son plus jeune âge, notre Miss Manson se distinguent plus par sa personnalité obscure, limite gothique, que par son réel don pour la chanson. Depuis Garbage en 1995, les choses ont bien changées et un long chemin a été parcouru. Voyez plutôt.

    Shirley Manson est née le 26 août 1966 à Edinbourg, en Ecosse (d'où cet accent du style "AOUWFOUL, THIS IS NAOT TROUA!"), au sein d'une famille équilibrée. Cependant, une vie tranquille comme celle de ses parents ne l'attire guère. Elle se sent moche, grosse, avec des frog eyes (traduisez: yeux de grenouille) et passe le plus clair de son temps avec ses amis à galérer dans les quartiers chauds de la ville, là où se mêlent drogues et prostitution.

    A l'école, ses camarades de classe, la taquinent jusqu'à provoquer insultes, bagarres, pleurs et habits déchirés. Se sentant détestée de tous, Shirley se replie sur elle-même et développe une grande agressivité afin de se protéger de ce monde qu'elle ne supporte plus.

    A 16 ans, elle stoppe ses études (laborieuses) pour rentrer de manière précoce dans le monde du travail. Ce monde adulte, elle commence à bien le connaître puisqu'elle passe ses soirées entre pubs, bars, et boites de nuits branchées, à rencontrer des gens plus âgés qu'elle (et plus mure que ses camarades de classe) et à se saouler la gueule, ce qui désespère sa famille. A partir de là débute une vie de petits boulots, une vie libre et indépendante. Son temps libre, elle le partage avec divers groupes alternatifs, punk, dance, rock et parfois les quatre à la fois (?).

    Un an plus tard, Miss Manson trouve place dans un premier groupe assez sérieux : Goodbye Mr. Mackenzie, dont le chanteur est son petit ami. Goodbye Mr. Mackenzie remporta quelques petits succès dans les charts britanniques, et provoque en Shirley Manson un vrai coup de foudre, non pas pour son infidèle compagnon chanteur, mais pour le monde du rock.

    Après une retombée dans l'anonymat le plus complet, et après un changement de maison de disques (Radioactive Records), le groupe se sépara puis devint Angelfish, où Shirley est chanteuse à part entière. C'est un bide monumental, seul le clip du premier single passe sur MTV. Heureusement, Butch, Steve et Duke regardent leur télé et ne ratent pas la future chanteuse du groupe Garbage.

Posté par dior à 12:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 novembre 2004

Flo et kevin a qui je souhaite un immense bonheur.je sais aussi ke c'est pas facile pour toi tout les jours mais fait un trait sur se qui t'entour et vis pour tonamour.

pour toi et moi on a casser notre fraternité et maintenat plus rien n'est comme avant on est plus distante ke des étrangère mais saches ke je n'oublies en rien les bons moments passé ensemble mais voila notre chemin c'est séparé tel etait notre destinée gros bisous et tout aille bien pour vous2.

et à quand le mariage lol?

Posté par dior à 20:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]