21 novembre 2004

Rock and Roll

Le Rock and Roll (balancer et rouler) n'est pas seulement un courant artistique, mais également une manière de penser et d'agir, qui a influencé et influence encore énormément la culture populaire et les nouveaux courants artistiques. C'est dans cette optique que nous allons essayer de comprendre par l'histoire les fondements et les répercutions sur plusieurs générations de personnes qu'a eu la musique Rock and Roll.

I La Naissance du Rock and Roll (1950 -1960)

1) L'origine musicale

Le Rock naît dans les années 50, largement influencé par la musique d'origine afro-américaine. C'est d'abord le jazz qui apparaît sous l'impulsion des Noirs américains. Ce courant musical incontournable va donner naissance au Blues et au Rythm and Blues, au Swing et au Boogie-Woogie, qui ceux-ci à leur tour, mêlés à la culture populaire country, vont donner naissance à ce qu'on appelle le Rock and Roll, qui est essentiellement une musique de Blancs. La relative linéarité de ce schéma n'est néanmoins pas représentative de la diversité des courants musicaux au sein même du Rock and Roll. Par exemple, entre 1954 et 1956 on peut distinguer cinq styles de Rock'n'Roll : le rock des groupes du nord (Bill Haley), le blues de la Nouvelle Orléans, le country rock de Memphis (rockabilly), le rythm and blues de Chicago et le Rock'n'Roll interprété par des groupes vocaux.
L'évolution des techniques a aussi sa place : en 1923 Lloyd Loar, un ingénieur de chez Gibson, invente la guitare électrique, qui seule rivalisait parfaitement avec les autres instruments bruyants des orchestres de folk. De sorte qu'en 1953, Bill Haley décroche le premier tube de l'histoire du Rock'n'Roll avec "Crazy Man Crazy". Le Rock'n'Roll est plus (à ses débuts) une musique pour danser plus qu'une musique à écouter.

2) L'origine culturelle

Le Rock and Roll est essentiellement né sous l'impulsion des jeunes. Issu de la révolte et de l'émancipation de ceux-ci dans les années 50, le Rock est une musique contestataire. Cet aspect est un élément essentiel de la compréhension du Rock and Roll : il est le seul point commun entre les différents artistes. Brisant certains tabous liés au sexe et à la morale puritaine américaine, le rock devient chez les jeunes l'occasion de se détacher de la musique sage de leurs parents. Il devient une cause principale de dispute dans les familles. Le phénomène du rock est lié à l'apparition au 20e siècle de la « crise de l'adolescence » chez les jeunes. Le rock devient le symbole de la liberté et d'indépendance.
De grands noms du Rock font leur apparition aux environs de 55, comme Elvis Plesley, Chuck Berry et tant d'autres qui sont principalement des américains… Ces personnes vont transformer le Rock'n'Roll en véritable phénomène de mode.

II Les débuts du Rock and Roll (1960-1969)

1) La période anglaise (1960-1965)

Le début des années 60 est marqué par l'apparition de grands groupes populaires, et surtout anglais, qui resteront à travers les âges. Le terme pop remplace Rock and Roll en Angleterre. Les Beatles et les Rolling Stones deviennent les symboles de toute une génération, alors que le Rock'n'Roll devient plus populaire et est en plein essor. La musique de ces groupes a inspiré la plupart des grands noms de la scène Rock. Les artistes inventent un monde fantastique dans lequel se retrouvent tous les jeunes.
Le jeu sur scène se libéralise et prend de l'importance. La provocation devient un élément essentiel dans la compréhension d'un groupe. Des groupes comme the Who ne vivent plus que par la scène et y sont adulés. De sorte que les jeunes souhaitent tous s'acheter une guitare pour devenir célèbre. Les groupes deviennent souvent composés uniquement de chanteurs, de guitaristes, de bassistes, de batteries (parfois de claviers).
Le mouvement hippie imprègne de plus en plus le courant musical qui évolue vers une forme plus marquée de détachement de la société. Bob Dylan apparaît sur la scène comme le leader de tous les contestataires. Les festivals rocks se multiplient.

2) La période contestataire (1966-1969)

A la fin des années 60, avec l'apparition de nombreux groupes américains, l'aspect contestataire du rock s'affirme en s'attaquant à la politique et aux idéologies, principalement à cause de la guerre du Viet-nam, qui accable les jeunes. L'hymne américain de Jimi Hendrix (fraichement revenu de la guerre) restera très célèbre à cet égard.
Des groupes comme le Velvet Underground, Iggy Pop prônent une vie en marge, dans la folie et dans l'excès. souvent dans la drogue. Le Rock prends ses bases dans l'expérience physique. Cet aspect amènera la plupart des groupes à perdre nombre de leurs membres.
Aout 69 : le Rock est à son apogée au festival de Woodstock, qui attire toutes la jeunesse américaine à respecter le proverbe « peace and love » contre la guerre. Ce festival n'est cependant pas le plus grand de l'histoire du rock (Watkins Glen, en juillet 1973 bat tous les records) mais restera bien le plus célèbre. Le Rock américain devient plus que de la musique, mais une manière de vivre. Des idoles incontestées font leur apparition, tel que Jim Morrison pour The Doors, ou Janis Joplin.

III L'âge d'or du Rock and Roll (1969-1972)

1) Le rock devient un art

Avec le temps, les grands groupes de Rock gagnent en maturité. On remarque que l'aspect contestataire ne suffit plus à déchaîner les masses ( même si ce point reste essentiel ). Ils cherchent à atteindre une perfection musicale. Certains groupes font du Rock'n'Roll pour faire du Rock'n'Roll plus seulement pour se révolter. Le Rock and Roll prend une valeur narrative forte, et devient plus métaphorique. Il est possible de le ressentir chez David Bowie par exemple.
C'est durant cette période que le « rock psychédélique » s'affirme en tant que leader dans le monde du rock. Peu à peu, le ton initial tend vers une certaine démesure instrumentale et sonore, favorisée notamment par les progrès de l'amplification, la multiplication du nombre d'instruments et l'organisation des concerts transformés en gigantesques shows sonores et lumineux. (Jefferson Aiplane)
Il est d'ores et déjà capable dès la fin des années 70 de trouver des énormes différences entre les groupes de rock, qui suivaient jusque là l'influence des grands groupes anglais du début des années 60 ( Santana, Jimi Hendrix se démarquent notamment).

2) L'apparition de groupes en marge

L'apparition de groupes en marge, et de nouveau courants de musique, favorise le renouveau des genres. Les Pink Floyd, qui plus tard s'affirmeront en tant que grands noms du rock, font leurs débuts. Les premiers dérivés du rock font leur apparition, comme le reggae (avec Bob Marley and the Wailers ) et au jazz rock qui est un retour au sources. Les groupes traditionnels font plus appel au cuivres qu'auparavant.
A partir de 1972, Iggy Pop ( Les Stooges ) et Cid Barret ( Pink Floyd) influencés par le blues, Frank Sinatra, et le jeu de scènes de Jim Morrison mènent le rock vers la pop commerciale.

IV La fin d'un règne et les nombreux dérivés (1973-1980)

1) La mort des grands

Après les années 70 et 71 marqués par la mort de nombreux grands artistes de rock, le rock laisse peu à peu place à ses dérivés, devenus très nombreux de nos jours. Pour n'en citer que quelques uns des grands artistes décédés, en un peu plus d'un an meurent Jim Morrison, Janis Joplin, et Jimi Hendrix…
Les artistes principaux perdent de leur inventivité, et leur jeunesse est vite gâchée par la prise de drogue et d'alcool. Les grands groupes font connaître des nouvelles sortes de rock qui vont révolutionner le genre, eux même évoluant vers des voies très différentes. Les Beatles subissent l'influence de la musique indienne, pendant que de nombreux groupes se défont et se recomposent sans cesse.
Le rock traditionnel évolue alors vers une forme plus commerciale et moins créatrice, qui va vite être abandonnée en majorité par le public et donc les producteurs…

2) La création de nouveaux genres

Tous ces facteurs implique la création de nouveaux courants de musique. La musique classique européenne inspira le rock progressif (Genesis, Yes) la country américaine marqua un style nouveau et musicalement intéressant, le country rock, mais qui arrive un peu tard pour sauver le rock and Roll ( Eagles, Neil Young, Creedence Clearwater Revival).
Le blues mêlé au rock violemment électrique engendre le hard-rock ou heavy metal (Led Zeppelin, Aerosmith), qui se voit comme le digne successeur du Rock and Roll, dans une version encore plus noire et bruyante. Un entremêlement des visions hippie et du heavy metal engendre le mouvement punk, qui ne dure que quelques mois ( The Sex Pistols , The Clash).
Un peu avant 1980, La disco et le funk signent l'arrêt de mort du rock traditionnel, mais donnent naissance à des assemblages pop/rock. Les années 80 sont marquées par l'apparition de grands groupes d'influences pop Queen, The Cure, U2, INXS… pendant que des vieux groupes des années 60 résistent (the Rolling Stones, Jefferson Airplane)…
Les nouveaux courants musicaux (grunge, metal, rap, techno, electro-accoustique…) peuvent être considérés comme des descendant du Rock'n'Roll, plus ou moins attachés à celui-ci.



Pour conclure, le rock, par le fait de sa diversité, a été capable de toucher et de plaire à une génération entière de personnes, sur environ 30 ans. Il a d'ailleurs influencé les musiques que nous aimons écouter maintenant. Pour comprendre ce qui est en jeu dans les musiques actuelles (leurs messages artistiques et leurs origines), il est sans nul doute nécessaire de s'imprégner de la culture rock ou même jazz, qui ont d'ailleurs dicté le comportement artistique de beaucoup de personnes dans les générations précédentes.

Posté par dior à 18:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Rock and Roll Le Rock and Roll (balancer et

    ouais...

    Posté par night, 10 juillet 2005 à 17:13 | | Répondre
Nouveau commentaire